Back
Image Alt

Comment devenir conseiller en emploi et insertion professionnelle ?

Le conseiller en emploi et insertion professionnelle soutient quotidiennement de nombreux jeunes dans leur évolution professionnelle.

Il les accompagne dans leur parcours de recherche d’emploi correspondant à leurs désirs et besoins. Pour exercer ce métier, il convient de remplir quelques conditions. Découvrez-les dans cet article.

A découvrir également : Quand s'inscrire à Pôle emploi après congé maternité ?

Conseiller en emploi et insertion professionnelle : explication et rôle

La profession de conseiller en emploi et insertion professionnelle amène ce spécialiste à mener diverses activités au cours d’une seule journée.

Il a pour mission première d’accompagner les plus jeunes ou les chercheurs d’emploi sur le plan professionnel. Ceci, afin que ceux-ci dénichent la profession qu’ils exerceront avec enthousiasme et sérénité.

A lire en complément : Comment avoir un poste de travail ergonomique ?

À cet effet, l’expert en emploi et insertion professionnelle accueille, informe et accompagne ceux-ci dans les diverses démarches ainsi que dans les recherches de société adaptée. Par ailleurs, un grand nombre de jeunes sortent du système scolaire ou abandonnent leurs études.

Dans ces cas de figure, le conseiller s’assure de rétablir leur assurance, les aide à déterminer leurs aptitudes puis à obtenir une place dans le secteur voulu.

L’intervention du conseiller en emploi et insertion professionnelle peut s’effectuer pendant des séances individuelles ou de groupe.

Les qualités requises pour exercer ce métier

Le conseiller en emploi et insertion professionnelle dispose et applique l’écoute active en tout temps. Il donne des conseils et traduit les nécessités des jeunes accompagnés tout en étant à l’écoute de leurs difficultés.

Cette qualité exige qu’il écoute tout en discernant les véritables questions susceptibles de bloquer le processus de recherche d’emploi.

L’objectif est de rendre ces jeunes les plus indépendants que possible à l’avenir. En effet, cette profession implique d’avoir de véritables compétences interpersonnelles pour les placer en situation de confiance. Ceci permet de résoudre des situations et d’instaurer un dialogue.

Le professionnel doit aussi bien connaître le marché du travail. Cet atout lui permettra de conseiller autant que possible ces personnes actives en passe de trouver un emploi.

Un contrôle réglementaire et une surveillance des techniques de gestion de ressources sont aussi essentiels à l’exécution de la mission première d’un conseiller en emploi et insertion professionnelle.

Les différentes formations nécessaires

Pour exercer en tant que conseiller en emploi et insertion professionnelle, il n’existe pas de formation particulière requise.

Cependant, il est généralement nécessaire d’avoir un niveau d’étude bac +3. Des études dans le domaine du social ou de l’économie sont généralement recommandées.

Au nombre des divers diplômes pouvant conduire à cette profession, on peut citer : la licence en économie, en psychologie et en intervention sociale. On y compte également la licence en science de l’éducation (ou sociales) et le DEUST MCS.

Quelques autres diplômes plus élevés ouvrent aussi la porte à l’exercice de cette profession. Parmi ces derniers, on retrouve : le master en sciences de l’éducation, en droit, en intervention et développement, etc.