Back
Image Alt

Data Studio : les meilleures pratiques pour réussir vos tableaux de bord

À l’ère actuelle, il est important pour toute entreprise d’avoir un tableau de bord. Il s’agit d’un outil qui permet de visualiser des données brutes pour prendre des décisions et les communiquer à une équipe. Pour en créer, vous pouvez utiliser divers outils comme Data Studio. Cependant, pour obtenir un tableau de bord impeccable, il est primordial de suivre certaines pratiques essentielles. Lisez ce guide pour avoir plus d’informations.

Définir des indicateurs de performance

Étant donné que le marketing du numérique ne manque pas de données, il est très facile de remplir un tableau de bord avec des informations ou chiffres de haut niveau. Mais, le plus important est de déduire de façon nette chacun des indicateurs de performances qui permettront la création d’un rapport.

A voir aussi : Les certificats et diplômes prisés par les employeurs

Pour faire simple, les indicateurs de performance clés se doivent d’être en parfaite symbiose avec les objectifs de l’activité. Dans le cas contraire, l’opération ne serait pas une réussite. Il faut aussi définir les canaux marketing par exemple, car cela pourrait favoriser le choix des métriques essentielles. De plus, après définition des indicateurs, il est nécessaire de s’assurer qu’ils sont bien enregistrés à l’aide d’un outil de Google.

Configurer le projet

Ici, il s’agit de configurer le projet. Pour ce faire, l’utilisation de Google sheets est requis afin d’accompagner Data studio. Son utilisation est plutôt simple même si cela exige quelques fois le recours à des tâches manuelles au sein du projet. Avant de se mettre sur l’opération, il est nécessaire d’accéder à Data studio en passant par Google Analytics. Il faut mettre en place un nouveau rapport puis obtenir une feuille de calcul neuve au niveau de Google sheets. Cette étape permet la configuration du projet.

A découvrir également : Où demander un conseil en évolution professionnelle ?

Préparer les données

La réussite d’un tableau de bord passe nécessairement par la préparation de données. Dans la création d’un tableau de bord dans Data studio, il faut connecter des sources de données. Le recours à Google sheets est aussi nécessaire ici, car il y a certaines données qui ne peuvent être facilement connectées au Data studio. Mais il est possible d’utiliser autres sources de données que Google sheets.

Vous devez concevoir en premier lieu un tableau dans Google sheets en utilisant des données inhérentes à quelques plateformes. Différents tableaux peuvent être conçus, car cela pourrait contribuer à la filtration des canaux. Vous concevez votre tableau en suivant et en respectant le cadre de données. Par ailleurs, il y a d’autres données qui peuvent être envoyés directement dans Data studio. Celles-ci pourront donc être placées dans le tableau de bord. Quelle que soit la source de données, il faut procéder à une importation dans Data studio.

Personnaliser le rapport

Dès lors que les données sont importées dans Data Studio, il est nécessaire d’opérer une personnalisation. Il faudra tout simplement modifier ce qu’il faut en fonction de vos désirs. Il peut s’agir du titre ou de l’agrégation par exemple. Quelques dispositions et thèmes peuvent aussi être modifiés en cliquant sur la barre de menus situés à droite. De même, vous avez la possibilité de faire le choix de la couleur qui pourrait couvrir finalement tout le tableau de bord. Cette étape de personnalisation est très facile. Afin de vérifier si les bons paramètres ont été utilisés dans le cadre de la présentation des données, il suffit de cliquer sur Explore dans Data pour en avoir la certitude.

Mettre en place des visualisations de données

Il s’agit de créer des visualisations de données très simples à comprendre. Avec Data Studio, il est possible d’utiliser différentes manières. Vous pouvez divers graphiques et même introduire des images. Après la sélection du type de visualisation, plusieurs autres éléments doivent être ajoutés comme le choix des dimensions et des métriques.

Vous devez aussi filtrer et trier les données. Après cette étape, vous obtenez un tableau de bord particulièrement réussi et bien compréhensible surtout. Notez qu’il est possible d’ajouter assez de graphiques selon votre choix puis de les transformer en plusieurs diagrammes distincts.

Optimiser les filtres et les segments pour une analyse plus précise

L’utilisation de filtres et de segments est aussi une astuce importante pour optimiser vos tableaux de bord. Les filtres vous permettent d’exclure ou d’inclure des données selon certains critères, tandis que les segments vous permettent de diviser vos données en groupements spécifiques. Ceci peut être particulièrement utile lorsqu’il s’agit d’examiner des tendances au sein d’une population donnée.

Il faut noter que les filtres peuvent être appliqués sur l’ensemble du tableau de bord ou seulement sur un certain graphique. Par exemple, si vous souhaitez analyser uniquement les données relatives à une région géographique spécifique, vous pouvez facilement appliquer un filtre à ce sujet dans votre rapport Data Studio.

De même, avec la fonctionnalité Segment dans Data Studio, il est possible d’étudier différents aspects des comportements clients pour mieux comprendre leur parcours sur le site web. Cela inclut notamment l’utilisation du segment « nouvelles visites » qui fournit des informations précieuses sur le comportement initial et parfois insaisissable des visiteurs se rendant pour la première fois sur votre site internet.

Utiliser correctement les options de filtrage et de segmentation dans Data Studio peut aider à obtenir une vue plus approfondie et précise en matière d’analyse statistique.

Utiliser les fonctions avancées de Data Studio pour des tableaux de bord complexes et personnalisés

Pour des rapports plus complexes et personnalisés, il existe des fonctionnalités avancées dans Data Studio. Les utilisateurs peuvent créer leurs propres formules mathématiques avec la fonction calculée, qui leur permet de créer une nouvelle dimension ou mesure basée sur différentes combinaisons de métriques existantes.

Par exemple, si vous souhaitez suivre le taux d’abandon de panier sur votre site web mais que cette donnée n’est pas disponible directement, vous pouvez utiliser la fonction calculée pour définir cette valeur en divisant le nombre d’articles abandonnés par rapport au nombre total d’articles placés dans un panier.

Les utilisateurs peuvent aussi intégrer du code HTML/CSS ou même JavaScript à leurs tableaux de bord pour ajouter des éléments personnalisés tels que des icônes ou des graphismes supplémentaires.

Il est aussi possible d’utiliser du code Apps Script Google pour automatiser certaines parties du processus comme l’importation périodique de données depuis une source tierce. Cela peut être particulièrement utile lorsque l’on travaille avec plusieurs sources de données et que l’on doit fusionner ces dernières pour obtenir une vue globale complète. Cette option offre aussi une résolution rapide aux problèmes liés aux limitations imposées par certains services tiers (API).

En utilisant toutes les fonctions avancées disponibles dans Data Studio • telles que les fonctions calculées et le Code App Scripts • on peut construire aisément des tableaux de bord très complets et efficaces qui répondent parfaitement aux besoins spécifiques de chaque utilisateur.